Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06/03/2017

Arnaud Ramsay sur le banc de touche…

Arnaud Ramsay, aurait été privé de télé en 2016, après avoir déposé une plainte contre Cyril Hanouna. A l’époque, c’était la thèse du Canard Enchaîné selon laquelle  I-Télé et le groupe canal plus boycotteraient ce journaliste sportif. Mais ce qui se dit en coulisses est bien différent : ses confrères ne lui font plus confiance à cause de ses pratiques si peu journalistiques. Le livre qu’il vient de signer sur le président de l’AS Monaco en est-il la démonstration ?

Ramsay à Skorpios

Après avoir été le journaliste, l’homme de confiance et le biographe d’Anelka, Arnaud Ramsay touche le sommet en publiant un livre tout à la gloire de l’oligarque russe Rybolovlev. Le titre parle pour lui «  Rybolovlev le roman russe du président de Monaco ». La dernière de couverture aussi : « cet essai biographique reconstitue la saga épique de ce personnage timide déterminé et mystérieux. Il dissèque son destin hors du commun-. Une enquête d’autant plus complète, que pour la première fois, Dmitry Rybolovlev a accepté de lever le voile et de se confier. » Il eut été étonnant que le président de l’AS Monaco ne reçoive pas un garçon aussi affable et dévoué. Pourtant, la main sur le cœur, le journaliste « indépendant » le jure, il a réalisé une enquête, il a travaillé comme un forcené et « de la façon la plus équilibrée possible. »  Tellement équilibrée que l’oligarque a invité Arnaud Ramsay à venir le rencontrer chez lui, sur son île de Skorpios qu’il a achetée à la nièce d’Onassis ! Et pour le remercier de cette sollicitude le journaliste en fait des tonnes : « Je vais rester trois heures face à Rybolovlev. Je le découvre en jogging, pas rasé et il se livre. Il a répondu à toutes mes questions, sur son divorce, sa vie, son passage en prison, son enfance, sa fortune. Il n'a éludé aucune question, même sur son emprisonnement pendant onze mois. [...] C'est un homme qui fuit les médias car il n'a rien à vendre ». La partie de lèche-bottes est tellement osée que le lecteur en reste pantois.  Au passage, Ramsay oublie de dire de quelle manière il est arrivé sur cette île sécurisée par les gardes-côtes grecs. En jet privé mis à sa disposition ?  


La mauvaise presse


Les Français n’ont plus confiance dans leurs médias, six sur dix estiment que les journalistes ne résistent pas aux pressions des partis politiques et du pouvoir ni aux pressions de l'argent. Et ce n’est pas avec le roman russe du président de l’AS Monaco que les indices repartiront à la hausse. Quel honnête homme peut croire ce genre de balivernes ? Il est de notoriété publique que Dmitry Rybolovlev est un personnage sulfureux, il n’y a pas seulement cette histoire de meurtre qui lui colle aux basques, il y a également la manière dont il a acquis sa fortune dans les mines de potasse en s’alliant avec la mafia de l’Oural. Mais de cela Ramsay, n’en parle pas, comme il ne parle pas de la catastrophe écologique de Berezniki dont l’oligarque est entièrement responsable, ce qui lui vaut, par ailleurs, les foudres du Kremlin. Alors bien sûr, il revient sur le scandale Football leaks, mais c’est pour mieux dédouaner Rybolovlev et quid des Panama Papers ? Ce journalisme laudateur tue le journalisme mais pas les finances d’Arnaud Ramsay. Dans ces conditions, n’est-il pas normal que l’auteur d’un tel ouvrage soit mis sur la touche par ses confrères ? Faut-il s’en étonner ? Ou se satisfaire qu’il reste encore quelques professionnels qui sachent trier le bon grain de l’ivraie.