Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04/10/2016

Le Président de l’AS Monaco bientôt en cavale ?

Dmitry Rybolovlev finira-t-il sa saison dans la Principauté ? Voici la question qui bruisse dans les couloirs du club de foot.  Son passé sulfureux refait surface et il ne parait pas impossible qu’il soit contraint de se présenter devant la justice russe. Un billet aller sans retour ?
Les informations du journal russe BEK ont fait l’effet d’une petite bombe. Sorti en février dernier, l’article a mis quelque temps avant de créer des remous dans la Principauté.
Le Président de l’AS Monaco devra-t-il laisser sa place ? A lire la presse moscovite, cela parait fort probable. En effet, l’assassinat d’Evgueny Panteleymonov, en 1995, n’a jamais été élucidé. Dmitry Rybolovlev avait été soupçonné et arrêté en 1996, puis relâché sous caution après onze mois de détention préventive. En 1998, il avait finalement été blanchi dans des conditions douteuses.
Méfiant, il avait alors demandé à sa famille de quitter la Russie avant de s’exiler lui-même au début des années 2000. Depuis cette époque, il a tout essayé pour se défaire de sa nationalité russe afin de ne plus jamais être inquiété par cette affaire.
Mais malgré ses milliards et ses investissements tous azimuts dans les pays dont il souhaitait obtenir la nationalité, que ce soit Chypre, les Etats-Unis ou Monaco, toutes ses tentatives se sont soldées par des échecs douloureux.


Depuis quelques mois, les investigateurs russes ont remonté de nouvelles pistes et Rybolovlev est à nouveau dans leur collimateur. Selon la presse russe, les policiers souhaitent l’entendre. Alors qu’il est toujours un citoyen russe, peut-il se soustraire aux demandes de la police et de la justice de son pays ?
Suspendu à la décision du Prince Albert
Telle est la question sur laquelle planchent ses avocats actuellement. Si le Tribunal lance un mandat d’arrêt international, quelle sera la réaction du Prince Albert II ?
Compte tenu des piètres résultats de l’AS Monaco et des multiples casseroles que traîne l’oligarque, il ne serait pas étonnant que le Souverain profite de l’occasion pour se débarrasser d’un hôte devenu très encombrant.
D’autant qu’en plus des résultats sportifs décevants, les démêlés de l’oligarque avec le marchand d’art Yves Bouvier ont empoisonné la Principauté pendant toute l’année 2015. Les nombreuses irrégularités procédurales de cette affaire ont mis à jour le trafic d'influence de l'oligarque et jeté le discrédit sur la justice monégasque, qui s'est finalement résolue à placer Rybolovlev et son avocate Tetiana Bersheda en garde à vue en novembre 2015. Cette dernière a, en outre, été formellement inculpée en février dernier, puis à nouveau en juillet.


Le départ forcé du Président de l’AS Monaco enlèverait donc une belle épine du pied d’Albert II. En outre, le Souverain de Monaco entretient d’excellentes relations avec le Président Poutine, si bien qu'il lui serait difficile de refuser une demande en bonne et due forme de la justice russe.
L’étau se resserre donc autour de Rybolovlev. D’après ses proches, il aurait envisagé de s’exiler en Grande Bretagne, mais hésiterait encore. Si les oligarques ont toujours été bien reçus dans ce pays, il n’est pas certain d’être protégé dans le cadre d'une affaire criminelle n'ayant aucun lien avec la politique.
Aux dernières nouvelles, le Président de l’AS Monaco chercherait à déménager du côté de la Grèce. En 2013, il a acheté l’île de Skorpios ayant appartenu au célèbre armateur Aristote Onassis. Alexis Tsipras lui garantira-t-il un asile sûr ? Compte tenu des faiblesses du gouvernement de Syriza, le pari est risqué…