Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

07/02/2017

Football Leaks: le tsar du foot monégasque perd son sang-froid

Depuis qu’il figure en bonne place sur la liste des personnalités citées dans l’affaire des Football Leaks, Dmitri Rybololvlev ne décolère pas. Le milliardaire russe rétorque qu’il n’a rien fait d’illégal et qu’à ce titre, son nom n’aurait jamais dû être jeté en pâture au public. «Il n’y a aucune raison d’aller lui chercher des poux dans la tête, ses affaires sont honnête», claironnent ses avocats. Pardi! Plus c’est gros et plus ça passe.



Rappelons les faits: l’indétrônable patron de l’AS Monaco a acheté et revendu, via des sociétés-écrans à Chypres, des parts de joueurs évoluant dans sa propre équipe. «Où est le problème?», demande-t-il aujourd’hui. Inutile d’aller chercher Dmitri Rybolovlev sur le terrain de la morale. Il y a longtemps que le tsar du foot monégasque s’est affranchi de toute considération morale dans ses entreprises. Nombreux sont ceux qui pourraient en témoigner en Russie où sa gestion catastrophique des mines de potasse du groupe Uralkali a laissé beaucoup de gens sans domicile.



Après s’être enrichi sur le dos des mineurs, le sulfureux homme d’affaires continue à amasser une fortune colossale en intriguant dans les coulisses du foot business. Les Football Leaks ont mis en lumière le rôle joué par Dmitri Rybolovlev et ses sociétés dans d’étranges transactions. «Étranges ne signifient pas illégales», surinent l’entourage du président de l’AS Monaco. Rien ne semble pouvoir atteindre l’homme fort du Rocher. Une armada d’avocats et de conseillers en tous genres sont vent debout dès qu’une accusation de corruption ou de blanchiment d’argent est portée contre leur client.



S’ils ont conservé leur passion pour le ballon rond, les Monégasques ont compris depuis longtemps que l’engagement financier du milliardaire russe dans leur club n’avait rien de désintéressé. Avec beaucoup de bon sens, ils se demandent où se cache le piège. La réponse se trouve sans doute du côté de Chypre, qui héberge quelques-unes de ses sociétés offshore ou de l’île de Skorpios où il scelle des pactes d’amitié dans une débauche de faste. Pour Dmitri Rybololvlev, tout s’achète et tout se vend. Combien a-t-il déboursé pour acheter le silence du Rocher? Sans doute très cher.



L’homme d’affaires s’est laissé enivrer par sa propre réussite. Aujourd’hui, il s’estime au-dessus des lois. Mais jusqu’à quand? Tout est faux et tout est truqué dans l’ascension sans partage de l’oligarque russe. Les Football Leaks ont braqué les projecteurs sur la face cachée de son juteux business. Les nervures du système mafieux qui servent ses intérêts sont plus saillantes qu’on l’imaginait. Tapis dans l’ombre, ses complices ne pourront pas s’en sortir à bon compte. Si la justice monégasque a choisi depuis longtemps de tourner la tête, les magistrats des autres juridictions s’intéressent de plus en plus aux nombreux dossiers qui mènent à l’oligarque et à ses amis.

13/10/2016

Football à Monaco : le dérangeant Dmitry Rybolovlev

Si le mois de septembre rime avec rentrée, il marque aussi la reprise de diverses compétitions sportives dont le rythme s’intensifie après la pause et le mercato estival, véritable marché aux esclaves des temps modernes. Si l’AS Monaco semble avoir réussi sa rentrée en Ligue des Champions, il reste beaucoup à faire pour le David monégasque afin de maintenir son niveau face aux Goliath européens.


En Ligue 1, le bon départ pris par l’équipe n’a pas duré avec une lourde défaite contre l’OGC Nice. Pourtant, cette année, l’AS Monaco s’était targuée d’une politique de recrutement ambitieuse : enrichir son équipe de bons joueurs tout en maintenant un budget rentrées/dépenses à l’équilibre. Un football propre et des efforts de gestion, l’AS Monaco aurait de quoi faire rayonner la Principauté. Trop beau pour être vrai certainement, car derrière cette belle vitrine, les coulisses paraissent bien moins propres qu’un simple spectateur pourrait le supposer.


Le propriétaire du club, Dmitry Rybolovlev, n’a plus bonne presse dans les cercles privilégiés du Rocher, à tel point que le Prince Rainier refuserait désormais de figurer sur la même photo que lui. C’est que l’oligarque russe, 146e fortune mondiale, a fait parler de lui depuis son arrivée à Monaco et le Prince Albert semble penser que son agitation nuit à la Principauté. Après le divorce le plus cher de l’histoire, Rybolovlev trempe désormais dans des histoires magouilleuses avec différentes personnalités politiques monégasques et attire l’attention de la justice. L’affaire Yves Bouvier, un marchand d’art suisse contre lequel le milliardaire russe est en procès, a notamment mis au jour des collusions entre le milliardaire russe et la banque HSBC. Plus inquiétant encore, Rybolovlev entretiendrait des rapports étroits avec le garde des Sceaux monégasque, Philippe Narmino, dont l’indépendance (on ne rapporte plus ses nombreuses interventions en faveur de personnalités fortunées) et la probité (on lui prête des mœurs dissolues) ne pourraient être plus basses - il est notamment lié au scandale des Panama Papers. S'il n'est pas champion de France sur le terrain, Monaco est le leader incontesté au classement des clubs gangrénés par la corruption et les relations troubles.

04/10/2016

Le Président de l’AS Monaco bientôt en cavale ?

Dmitry Rybolovlev finira-t-il sa saison dans la Principauté ? Voici la question qui bruisse dans les couloirs du club de foot.  Son passé sulfureux refait surface et il ne parait pas impossible qu’il soit contraint de se présenter devant la justice russe. Un billet aller sans retour ?
Les informations du journal russe BEK ont fait l’effet d’une petite bombe. Sorti en février dernier, l’article a mis quelque temps avant de créer des remous dans la Principauté.
Le Président de l’AS Monaco devra-t-il laisser sa place ? A lire la presse moscovite, cela parait fort probable. En effet, l’assassinat d’Evgueny Panteleymonov, en 1995, n’a jamais été élucidé. Dmitry Rybolovlev avait été soupçonné et arrêté en 1996, puis relâché sous caution après onze mois de détention préventive. En 1998, il avait finalement été blanchi dans des conditions douteuses.
Méfiant, il avait alors demandé à sa famille de quitter la Russie avant de s’exiler lui-même au début des années 2000. Depuis cette époque, il a tout essayé pour se défaire de sa nationalité russe afin de ne plus jamais être inquiété par cette affaire.
Mais malgré ses milliards et ses investissements tous azimuts dans les pays dont il souhaitait obtenir la nationalité, que ce soit Chypre, les Etats-Unis ou Monaco, toutes ses tentatives se sont soldées par des échecs douloureux.


Depuis quelques mois, les investigateurs russes ont remonté de nouvelles pistes et Rybolovlev est à nouveau dans leur collimateur. Selon la presse russe, les policiers souhaitent l’entendre. Alors qu’il est toujours un citoyen russe, peut-il se soustraire aux demandes de la police et de la justice de son pays ?
Suspendu à la décision du Prince Albert
Telle est la question sur laquelle planchent ses avocats actuellement. Si le Tribunal lance un mandat d’arrêt international, quelle sera la réaction du Prince Albert II ?
Compte tenu des piètres résultats de l’AS Monaco et des multiples casseroles que traîne l’oligarque, il ne serait pas étonnant que le Souverain profite de l’occasion pour se débarrasser d’un hôte devenu très encombrant.
D’autant qu’en plus des résultats sportifs décevants, les démêlés de l’oligarque avec le marchand d’art Yves Bouvier ont empoisonné la Principauté pendant toute l’année 2015. Les nombreuses irrégularités procédurales de cette affaire ont mis à jour le trafic d'influence de l'oligarque et jeté le discrédit sur la justice monégasque, qui s'est finalement résolue à placer Rybolovlev et son avocate Tetiana Bersheda en garde à vue en novembre 2015. Cette dernière a, en outre, été formellement inculpée en février dernier, puis à nouveau en juillet.


Le départ forcé du Président de l’AS Monaco enlèverait donc une belle épine du pied d’Albert II. En outre, le Souverain de Monaco entretient d’excellentes relations avec le Président Poutine, si bien qu'il lui serait difficile de refuser une demande en bonne et due forme de la justice russe.
L’étau se resserre donc autour de Rybolovlev. D’après ses proches, il aurait envisagé de s’exiler en Grande Bretagne, mais hésiterait encore. Si les oligarques ont toujours été bien reçus dans ce pays, il n’est pas certain d’être protégé dans le cadre d'une affaire criminelle n'ayant aucun lien avec la politique.
Aux dernières nouvelles, le Président de l’AS Monaco chercherait à déménager du côté de la Grèce. En 2013, il a acheté l’île de Skorpios ayant appartenu au célèbre armateur Aristote Onassis. Alexis Tsipras lui garantira-t-il un asile sûr ? Compte tenu des faiblesses du gouvernement de Syriza, le pari est risqué…